M2050

  • Newsletter
  • Mobi'watch
  • Agenda
ouigo-sncf-train-10000-1-euro-anniversaire-birthday-twitter
2 min

SNCF : De nouveau blâmée avec la vente des 10 000 billets OUIGO à 1 euro

En effet, à l’occasion du premier anniversaire des OUIGO Trains Classiques, la SNCF annonçait la commercialisation ce mardi de « 10.000 billets au prix unique de 1€, pour des voyages compris entre le 24 mai et le 5 juillet 2023 ». Une vente très attendue par les voyageurs désireux de voyager durablement à petits prix. Une opération spéciale qui semble avoir été victime de son succès. Zoom sur ce nouveau déboire pour la SNCF, vivement critiqué sur Twitter, au point d’arriver en top tendance dans la catégorie France…

Un enchainement de bugs techniques

Alors qu’un grand nombre d’utilisateurs attendait au poing levé de profiter de ce plan, au point d’avoir mis leur réveil à 7H, heure d’ouverture officielle de la billetterie, le site OUIGO ne semble pas avoir supporté l’affluence. Un scénario catastrophe relaté, comme la plupart du temps, sur le terrain de jeu favori des utilisateurs mécontents de la SNCF. En effet, totalement saturé, il fut impossible pour un grand nombre de voyageurs, totalement déconcertés, de réserver leurs billets de train.

“Une erreur interne du serveur”, comme nous pouvions le lire sur les messages d’erreur. Une déconvenue à laquelle OUIGO a annoncé « être victime de son succès », en invitant les visiteurs à « renouveler leur tentative d’achat sur SNCF Connect ou Trainline». Une solution qui semble tout de même « laborieux », comme le précise un Tweetos, signalant qu’il est « impossible de trouver un moindre OUIGO » sur ces sites tiers.

Un scénario qui rappelle celui de la vente record de Noël

En effet, en octobre dernier, la SNCF Connect avait connu la même problématique, à l’occasion de la commercialisation de près de 9 millions de billets TGV, OUIGO et Intercités pour la période des vacances de fin d’année. Une vente aussi attendue que celle de OUIGO, qui généra près de 100000 connexions par minutes entre 6h et 8h du matin.

On s’y attendait, mais l’affluence a été 10 fois plus importante que l’an dernier.

LA SNCF AU média rtl

Une déferlante de visites qui a rapidement engendré de nombreux ralentissements et messages d’erreur sur le site et l’application SNCF Connect. Une mésaventure, tout de même gérée par la compagnie ferroviaire, qui est parvenu à « n’avoir interrompu aucune vente » et mettre en place « des salles d’attentes virtuelles » allant « jusqu’à cinq minutes d’attente », avant de pouvoir finaliser leur achat. Une solution qui aura tout de même permis au groupe de vendre une trentaine de billets par seconde, soit 3 TGV par minute… En espérant ce même dénouement pour l’offre actuelle OUIGO, qui constituera sans nul doute un excellent cadeau d’anniversaire. Avec en prime, l’annonce il y a quelques minutes de “l’ajout supplémentaire de 10000 billets sur plusieurs destinations OUIGO Train Classique”…